La Rinconada au Pérou est la ville la plus haute du monde avec plus de 50 000 habitants vivant entre 5100 et 5300 m d’altitude. Cette ville rassemblée autour de l’activité d’une mine d’or est accrochée au flanc de la montagne sous les glaciers et impose à ses habitants des conditions de vie extrêmes. La présence de médecins est rare, la plupart des habitants n’en ont jamais vu et ne bénéficient d’aucun suivi de leur santé alors même que leurs conditions de vie sont particulièrement difficiles. Aucune recherche scientifique n’a encore jamais été organisée dans cette ville ni dans aucun lieu d’habitation permanent si élevé.

 

 

La Rinconada, c’est quoi ? L’Amérique du Sud et la Cordillère des Andes sont un des principaux lieux d’habitation permanent en haute altitude sur notre planète. Certaines villes d’Amérique du Sud se situent aux alentours de 3500-4000 m (La Paz, Cerro de Pasco) et ont fait l’objet de certains travaux scientifiques ayant en particulier indiqué certaines particularités physiologiques développées par ces populations au fil des millénaires leur permettant probablement de tolérer le manque d’oxygène de façon plus efficace que les individus des plaines. La ville de La Rinconada au Pérou avec plus de 50 000 habitants vivant à plus de 5000m, est véritablement unique par le niveau d’altitude extrême auquel sont exposés ses habitants.

 

 

Alors qu’il est généralement considéré que la vie humaine permanente n’est pas possible au-delà de 5000 m, la population de La Rinconada constitue un véritable défi à la connaissance relative aux adaptations de l’organisme humain à son environnement et en particulier à l’hypoxie. Les habitants de la Rinconada vivent en permanence, naissent, grandissent, travaillent, vieillissent à une altitude supérieure à celle du Mont Blanc où les grimpeurs n’arrivent souvent pas à atteindre et à tolérer facilement. Un nombre significatif d’habitants de la Rinconada montre cependant des difficultés à tolérer le manque d’oxygène et développe des symptômes et des pathologies spécifiques dont nous connaissons peut les caractéristiques et encore moins la façon de les soigner.