« Des chercheurs grenoblois au sommet! Ils sont une douzaine à s’envoler pour le Pérou, à 5 300m d’altitude, pour étudier les effets de l’hypoxie sur les habitants de la Rinconada, la ville la plus haute du monde.
A cette altitude, l’air contient moitié moins d’oxygène. Si la plupart s’est habituée au manque d’oxygène, 1/4 des 50 000 habitants de la Rinconada souffre du mal chronique des montagnes.
Pour la première fois des chercheurs vont tenter de percer le mystère de cette extraordinaire faculté d’adaptation. »

 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *