EXPEDITION 5300 EST DANS LA VILLE LA PLUS HAUTE DU MONDE !

Après un long voyage et une phase d’acclimatation à Puno à 3800m d’altitude afin d’habituer les organismes à la haute altitude, l’équipe d’Expedition 5300 vient de rejoindre la ville la plus haute du monde, au Pérou. À 5300m d’altitude, le froid et le manque d’oxygène rendent le quotidien âpre. Pourtant, c’est ici que les scientifiques ont reconstitué un laboratoire de physiologie grandeur nature afin de réévaluer les sujets volontaires recrutés il y a plusieurs mois.

60 000 habitants vivent, naissent et grandissent avec deux fois moins d'oxygène. ©Axel PITTET - Expedition 5300

PLUS DE 60 SUJETS À REÉVALUER !

À la Rinconada, 25% de la population locale développe un état pathologique du fait du manque d’oxygène : le mal chronique des montagnes.

Les études de 2019 nous ont permis de mesurer des valeurs records (y compris par rapport aux études antérieures menées dans des populations de haute altitude Andines ou Himalayennes mais vivant souvent aux alentours de 4000m maximum) en particulier hématologiques, en termes de masse d’hémoglobine (jusqu’à plus de 2 kg) ou d’hématocrite (jusqu’à plus de 80%) chez les habitants de La Rinconada. 

Notre équipe a donc identifié 2 types de traitements qui pourraient améliorer les anomalies de santé que nous avons observées chez les habitants malades de La Rinconada et qui pourraient à termes leur être accessible.

Cette ville ne dispose actuellement d’aucune structure médicale et les habitants sont dépourvus de tout suivi ou prise en charge. Nous effectuons donc un véritable essai clinique avec la population locale. Les habitants volontaires présentant une intolérance à l’altitude se sont prêtés à une série d’évaluations initiales puis ont suivi un traitement médicamenteux adapté (soit l’acétazolamide encore appelé Diamox que les alpinistes connaissent, soit des statines, soit un placébo).

Après 3 semaines puis 9 mois de traitement, les habitants volontaires sont en train d’être réévalués par notre équipe pour objectivement rendre compte des effets de ces traitements et suite à ce projet pouvoir conseiller la population sur une prise en charge adaptée à leur problématique de santé. 

Les études de 2019 nous ont permis de mesurer des valeurs records (y compris par rapport aux études antérieures menées dans des populations de haute altitude Andines ou Himalayennes mais vivant souvent aux alentours de 4000m maximum) en particulier hématologiques, en termes de masse d’hémoglobine (jusqu’à plus de 2 kg) ou d’hématocrite (jusqu’à plus de 80%) chez les habitants de La Rinconada. 

Notre équipe a donc identifié 2 types de traitements qui pourraient améliorer les anomalies de santé que nous avons observées chez les habitants malades de La Rinconada et qui pourraient à termes leur être accessible.

UN SOUTIEN SANITAIRE À LA POPULATION !

Au delà des recherches et investigations scientifiques conduites dans la ville la plus haute du monde au Pérou, Expedition 5300 a également pour objectif d’apporter un soutien sanitaire à la population locale. 

Pour ces habitants de très haute altitude vivant en temps normal dans des conditions difficiles, la pandémie de la COVID-19 est un choc terrible, le Pérou étant un des pays les plus touchés au monde. 

Pour les structures de soins rares et peu équipées de la région, l’accès à l’oxygène pour la prise en charge des patients fait particulièrement défaut. Grâce au mécénat et au soutien technique de la société AGIR à dom, l’équipe d’Expedition 5300 a pu fournir des systèmes de dispensation d’oxygène aux équipes soignantes de la région. 

Les médecins particulièrement marqués par les temps difficiles qu’ils traversent avec toute la population péruvienne d’altitude ont chaleureusement remercié ce soutien français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page